Copenhague : résilience et habitabilité

Copenhague : résilience et habitabilité
PDF - 322.2 Ko
Article écrit avec le concours de la ville de Copenhague.

Article écrit avec le concours de la ville de Copenhague
 

Au cours des trente dernières années, Copenhague a fait l’objet d’une transformation approfondie. La ville vieillissante et endettée des années 1980, que les habitants et les industries fuyaient, est devenue, selon certains classements, l’une des villes les plus heureuses au monde. Copenhague a bâti sa résilience sur deux piliers : une économie dynamique et un environnement urbain vert et inclusif. Pour ce faire, elle a développé une stratégie globale de développement urbain. Pendant plusieurs décennies, la ville a mené une revitalisation de plusieurs quartiers déclinants afin de construire une ville « habitable » aux objectifs économiques, sociaux et environnementaux ambitieux offrant à chaque citoyen un tissu urbain et social homogène.
 

Copenhague. Photo © Kontraframe

Le but de Copenhague est d’être une ville où il fait bon vivre, c’est pour cela que toutes les dimensions de la vie des citoyens sont prises en considération dans une stratégie de planification urbaine inclusive, rendant la ville et ses habitants plus résilients aux chocs et tensions.