Conférence débat "Villes résilientes"

Mardi 18 décembre, 10h-12h - Siège de Veolia, Aubervilliers

Un événement organisé à l'occasion de la parution de La Revue de l’Institut Veolia - Facts Reports N°18 "Les villes résilientes"
 

 

  18 décembre 2018
  Aubervilliers, France
  Villes résilientes 
L'Institut Veolia a organisé mardi 18 décembre une conférence-débat sur les « villes résilientes » à l’occasion de la parution de sa revue dédiée au même thème. Jean-Christophe Levassor, directeur de La condition publique, Guillaume Josse, urbaniste du groupe Huit et de Wexity, Eric Lesueur, président de 2EI Veolia et David Ménascé, directeur du cabinet Azao et professeur à HEC, ont exploré les principaux risques auxquels les villes sont aujourd’hui confrontées et la manière dont elles se préparent à y faire face.

Alors que 70% de la population mondiale vivra en ville en 2050, les villes sont aujourd’hui confrontées à des défis et des risques sans précédent : changement climatique, catastrophes naturelles, crises sanitaires, perte d’attractivité, déclin industriel, pauvreté urbaine, chômage, bidonvilles, etc. Dans ce contexte, le concept de villes résilientes, c’est-à-dire la “capacité des villes à se remettre de traumatismes et poursuivre leur développement”, s’impose comme un enjeu central des politiques urbaines.
 
Nicolas Renard, directeur de la Prospective de l’Institut Veolia, a introduit la conférence en rappelant que la densité démographique et les échanges humains augmentent la vulnérabilité des villes. Les territoires urbains concentrent ainsi les chocs imprévisibles, les catastrophes naturelles ou technologiques et les stress chroniques qui affaiblissent le tissu social et économique.

Trois intervenants ont présenté leur contribution, dans différents contextes, à l’amélioration de la résilience des villes. Comme l’a rappelé David Ménascé, la « résilience urbaine » s’appuie sur quatre composantes : un cadre stratégique d’action, un processus de réparation clairement défini, un modèle économique viable pour financer les solutions et un état d’esprit des populations pour soutenir les initiatives.