Des villes résilientes aux citoyens résilients : l’utilisation des groupes Facebook dans les situations de crise

Des villes résilientes aux citoyens résilients : l’utilisati...
PDF - 468.85 Ko
Deepti Doshi et Nicole Schneidman (Facebook)

Par Deepti Doshi et Nicole Schneidman,
partenariats communautaires chez Facebook
 

Aujourd’hui, il existe des dizaines de millions de groupes Facebook, qui comptent plus de 200 millions d’utilisateurs Facebook dans le monde. Ces groupes jouent souvent un rôle important dans la vie de leurs membres. S’ils couvrent un large éventail de sujets, allant du rôle parental jusqu’aux maladies rares, en passant par le fi tness, ils ont tous un point commun : ils permettent à leurs membres de tisser des liens au sein de communautés qui comptent à leurs yeux, partout dans le monde.

Plus de 7 millions de ces groupes, jouant un rôle important dans la vie de leurs membres, sont des groupes locaux : ils rassemblent les personnes et les lieux qui composent les communautés locales, que ce soit un quartier, une ville ou une région. En partageant des liens et des informations à l’échelle locale, ces groupes ont su se montrer essentiels pour soutenir et aider leurs membres en situation de crise.

Toutefois, ces groupes basés sur l’engagement personnel et le bénévolat sont confrontés à un problème récurrent : le manque de ressources et de reconnaissance. Face à ce constat, Facebook a lancé en 2018 son Community Leadership Program, afin de soutenir les leaders communautaires du monde entier.