Hackers Against Natural Disasters : acculturer les populations aux risques

Hackers Against Natural Disasters : acculturer les populatio...
PDF - 148.87 Ko
Gaël Musquet (HAND, Fellow Ashoka)

Par Gaël Musquet, Président de HAND, Fellow Ashoka
 

La Guadeloupe est l’un des territoires français le plus soumis aux risques de catastrophes naturelles. L’archipel est exposé à six d’entre eux : cyclones, inondations, séismes, éruptions volcaniques, tsunamis et mouvements de terrain. Plus largement, l’ensemble des Caraïbes est soumis à cette pression. En 2016, Hackers Against Natural Disasters (HAND) naît avec pour principal objectif d’accroître la résilience face à ces dangers qui surviennent de manière cyclique. Depuis sa création, l’association participe chaque année à l’exercice de simulation de crise, le Caribe Wave, organisé dans l’ensemble des Antilles. Durant cet exercice, HAND tente de développer des outils numériques à la fois innovants et accessibles à tous. Il s’agit d’être en mesure d’alerter effi cacement les habitants lors d’une catastrophe et de rétablir le plus rapidement possible le courant électrique ainsi que les communications (réseaux sociaux, radioamateur ou application mobile). La vision prônée par HAND est celle d’une approche selon laquelle les citoyens, hommes, femmes et enfants sont des acteurs essentiels d’une société plus résiliente.