Lutter contre l’accumulation des risques en Afrique subsaharienne

Mark Pelling (Programme Urban Africa: Risk Knowledge)

Lutter contre l’accumulation des risques en Afrique subsahar...
PDF - 240.24 Ko

Par Mark Pelling, professeur de géographie et directeur de recherche du programme Urban Africa: Risk Knowledge
 

Urban Africa: Risk Knowledge est un programme de recherche-action d’une durée de trois ans, financé par le DfID (Département britannique du développement international) et l’ESRC (Conseil de recherches économiques et sociales du Royaume-Uni), qui porte sur neuf villes d’Afrique subsaharienne.Ce programme, réunissant différents partenaires universitaires et humanitaires de pays développés et en développement, vise à lutter contre le cycle de l’accumulation des risques en milieu urbain. Son objectif est de mieux comprendre les processus urbains qui accentuent l’exposition des familles aux risques et limitent leur capacité de réaction aux conséquences de ces risques.

 

Vue de Nairobi - Photo © Hayley Leck

Les tendances actuelles pointent vers un accroissement de la vulnérabilité. En effet, les infrastructures et les services existants sont incapables d’absorber une hausse de la population dans les conditions actuelles de changement climatique. La conviction qui sous-tend ce programme est que pour parvenir à une résilience susceptible de répondre aux besoins des populations urbaines pauvres, il faut commencer par instaurer des relations fortes pouvant déboucher sur des collaborations entre les communautés et les pouvoirs publics locaux, étayer la prise de décision, inciter les populations à gérer leurs propres risques et mettre le gouvernement face à ses responsabilités. Au Kenya, l’un des pays participant à ce programme de recherche, des structures locales de gouvernance ont été créées pour que les habitants puissent déployer eux-mêmes une approche communautaire de la gestion des risques.