À la recherche d’une architecture efficace pour la gestion des déchets au Ghana

Martin Oteng-Ababio
Professeur en géographie urbaine et Chef du département de géographie et de développement des ressources de l’Université du Ghana

Dans leur recherche d’un système efficace de gestion des déchets au Ghana, les autorités ont omis de prendre en compte un aspect historique des organisations de ce secteur : leur composante socialement inclusive.

Aujourd’hui, la « guerre des déchets » se joue souvent dans le cadre de programmes axés sur les marchés, qui oublient trop souvent de considérer les déchets comme un bien public. Or, une politique de gestion des déchets nécessite la prise en compte de la manière dont chaque société gère son offre de services et ses dimensions normatives. Il devient ainsi possible de transcender les idéologies et les exigences institutionnelles, en privilégiant le sens pratique, l’éthique du quotidien et les pratiques concrètes. Jusqu’à preuve du contraire (en prenant en compte les outils institutionnels et financiers), les autorités municipales auraient tout intérêt à intégrer des pratiques de gestion innovantes et éprouvées, ancrées dans la réalité de leur terrain.

PDF
La Revue de l'Institut Veolia - "Eau, déchets, énergie : quel avenir pour les services essentiels en Afrique ?" (5.67 Mo)